Nouvelles mesures COVID-19 : Délais de livraison selon le groupe sélectionné (en semaines) : 6/12Toutes les informations
Fermer
Besoin d'aide ?
L'équipe Origine répond à toutes vos questions en rendez-vous, par email ou téléphone du lundi au samedi de 9h à 19h.
Fermer
Merci
Vous êtes bien inscrit à la newsletter Origine.

Vérifiez votre boite de réception, un e-mail de confirmation vous a été envoyé
Fermer
Pays
fermer
fr
France
be
Belgique
nl
Pays-Bas
ch
Suisse
lu
Luxembourg
gb
Royaume-Uni
us
États-Unis
Langue
fermer
English
Français
Nederlands

Origine Axxome 250 configuré base SH66

Origine Axxome 250 configuré base SH66
Témoignage client
"Je profite de ce courriel pour vous indiquer que j'ai justement soumis une fois encore le vélo à rude épreuve ce samedi à l'occasion du Défi des Fondus de l'Ubaye (DFU), soit 310 km, 7000 m D+ et près de 14 heures de selle. Au niveau confort, RAS, on ne ressent aucune gène particulière même après autant d'heures passées à monter et descendre des cols sur des routes de haute montagne au revêtement souvent de très mauvaise qualité contenu des dégradations subies au cours de l'hiver. Dans les forts pourcentages, le vélo est particulièrement réactif, pour ne pas dire qu'il est même assez "joueur". Il incite en effet à relancer régulièrement en jouant du dérailleur, procurant immédiatement un gain sensible en terme de vitesse. Il faut cependant savoir se montrer raisonnable à ce petit jeu là, surtout lorsque le programme est aussi copieux que celui du DFU !
Tout au long de ces plus de 300 km je n'ai jamais été pris en défaut par le vélo sauf dans la longue descente de la Bonette où soudainement, un guidonnage important est apparu après quelques kilomètres. Est-ce le froid qui m'a un peu crispé ? Est-ce un effet de résonnance lié au revêtement de la chaussée ? Est-ce un problème au niveau de la direction ? J'avoue m'être posé pas mal de questions. Dans les autres descentes où les vitesses ont été moins élevées que dans la Bonette, ce phénomène ne c'est cependant pas fait ressentir. Au final, l'impression générale est néanmoins des plus positives. J’apprécie véritablement ce nouveau vélo sur lequel j'ai rapidement trouvé mes marques et au guidon duquel je prends un réel plaisir à enchaîner les difficultés.
prochain objectif, le Tour du Mont Blanc le 20 juillet avec là encore plus de 300 km de haute montagne et quelques 8000 m D+.
Pour mémoire, mon article est ici : http://viamontagna.com/origine-cycles-le-velo-du-cyclosportif-par-excellence/"
24/06/2014
Par :
Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. En continuant à naviguer sur notre site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies. Pour en savoir plus, consultez notre politique de confidentialité.
Autoriser les cookies